Archive pour janvier, 2008

Good Morning Vietnam !

Ou plutôt, Good Bye. Car nous sommes rentrés il y a déjà plus d’une semaine. Et oui, le temps passe tout aussi vite à l’autre bout du monde. Mais voici un petit retour en arrière… Jeudi 20 décembre, nous voilà donc en route pour une nouvelle aventure. Après une journée de voyage pour le moins épuisante (Ben oui, parce que le Vietnam dans l’absolu ce n’est qu’à 4 heures d’ici, sauf quand on voyage en low cost. Et qui dit low cost, dit 5 heures d’escale à Kuala Lumpur en Malaisie, des hôtesses de l’air certes très souriantes mais pas moyen d’avoir ne serait-ce qu’un verre d’eau dans l’avion, et quand on a pas de dollars, et pas encore de dongs vietnamiens et ben à la fin de la journée, ça fait faim, ça fait soif et ça fait un peu gggrrrrrr quand même. Et pourquoi on n’a pas pensé à se faire des sandwiches avant de partir ? Ben, parce qu’on est des aventuriers pardi ;-) ). M’enfin. Donc, je disais, après une journée de voyage pas des plus agréables, nous arrivons sur les coups de 18h à Hanoi. Et là, nous découvrons, une ville encore plus chaotique et bruyante que Jakarta. Des marées de motos qui transportent parfois jusqu’à 4 personnes sur la même selle et dont les conducteurs et passagers portent des espèces de pseudo casques de chantier en guise de protection (le port du casque est obligatoire depuis le 15 décembre seulement), et qui klaxonnent à tous va. Des piétons qui envahissent les chaussées car les trottoirs eux-mêmes sont réquisitionnés pour les étalages des magasins qui débordent de marchandise. Des vélos qui se faufilent, on se sait trop comment, dans l’obscurité sans lumière au milieu de toute cette agitation. Et tout cet incroyable spectacle est bordé par des dizaines de poteaux électriques dont l’impressionnant nombre de câbles emmêlés reste à définir.

 

pc310082.jpgpc210039.jpgpc240101.jpg

 

Une heure plus tard, nous arrivons à l’hôtel, éreintés et un peu étourdis par le voyage. Nous décidons donc de dîner sur place, bien que l’endroit ne nous enchante guère, et de se coucher tôt afin de bien se reposer avant notre première vraie journée dans ce nouveau pays. Malheureusement pour nous, c’était sans compter avec le groupe de Coréens qui se sont réveillés, et tout l’hôtel avec eux, à 5h du matin. Sans compter non plus avec les travaux dans la chambre d’à côté qui ont commencé 3 heures plus tard. Bref, debout de bonne heure, nous allions pouvoir profiter « pleinement » de cette belle journée. Enfin, une fois qu’il s’arrêterait de pleuvoir, ce qui ne se fit pas attendre heureusement. Nous décidons alors de consacrer la matinée aux visites touristiques de rigueur : promenade dans le quartier résidentiel où se trouve l’ancien Palais du Gouverneur Général de l’Indochine, la pagode au pilier unique, le Temple de la Littérature…

pc210026.jpgpc210027.jpg

 

 

Quelques heures et belles images en tête plus tard, nous décidons d’aller souffler un peu autour d’un bon repas. Le déjeuner terminé, nous votons à l’unanimité pour une après-midi tranquille à flâner dans les rues agitées du quartier français, histoire de nous imprégner de la ville autrement qu’entre 4 murs d’un musée, et au passage de trouver un nouvel hôtel si l’occasion se présentait. Et elle se présenta. Au détour d’une petite rue, je ne sais comment, notre attention fut attirée par une petite porte pas tout à fait comme les autres. C’était le Green Mango. Un véritable petit coin de paradis, au calme, qui avait le mérite d’être également un magnifique restaurant, trendy mais familiale, avec 6 charmantes chambres sur deux étages, et…des draps de soin blancs. Et ben oui, on est au Vietnam après tout ! Bref, la journée s’éclaircit, il reste une chambre de libre (et une seule !), et deux gigantesques sourires s’inscrivent enfin sur nos minois. Ravis de notre nouveau logis, nous repartons nous promener, rassurés et le cœur léger. À notre retour au Green Mango, nous faisons la connaissance de Jeff, le manager. Un Américain d’une quarantaine d’années, qui vit en Asie depuis la moitié de sa vie et à Hanoi depuis 14 ans. On discute, on rigole, et bien sûr, on lui demande de nous recommander un endroit pour notre souper du soir. (Nous réservions le restaurant du Green Mango pour une occasion plus spéciale). Sa réponse fut sans hésitation : « si vous voulez vraiment manger vietnamien, allez au bout de la rue, tournez à droite et entrez dans le deuxième resto. C’est celui des sœurs Chang. Dites que vous venez de ma part. Elles s’occuperont très bien de vous. Mais attention, il n’y a qu’un seul plat, c’est le Cha Ca ». Sur ces conseils avisés, nous voilà donc partis à la recherche des sœurs Chang. Après avoir tourné à gauche, à droite, encore à gauche, etc…, nous découvrons le fameux restaurant. L’endroit est très peu décoré, la lumière des néons éblouit, les murs sont blancs, et les quelques tables rudimentaires. Un peu sceptiques, nous poussons la porte pour nous retrouver face aux regards tout aussi sceptiques des Vietnamiens quant à notre présence en ces lieux. Nous nous présentons aux sœurs Chang, qui nous accueillent chaleureusement. En attendant qu’une table se libère, nous observons attentivement la scène, les plats qui défilent, et surtout nous humons sans relâche l’odeur alléchante qui embaume toute la pièce. Une fois installés, nous attendons patiemment que le festin commence. Une des sœurs Chang arrive alors avec un réchaud rempli de poisson frit qui baigne dans de l’huile parfumée au citron. Puis, elle dépose sur la table un saladier garni de différentes herbes, deux bols de nouilles, un ramequin avec des cacahuètes, un autre avec des oignons effilés, et un dernier avec de la sauce. L’idée est simple : il faut mélanger les herbes avec le poisson afin de les faire fondre, puis mélanger le tout avec les nouilles, en ajoutant les cacahuètes, les oignons et la sauce. Un délice ! Une merveille ! On a eu du mal à s’arrêter, vraiment. Repus, heureux, nous rentrons à l’hôtel, et après quelques verres avec Jeff, allons enfin nous coucher. Le lendemain, direction Hoa Lu, alias La Baie d’Halong terrestre. Sur place, nous embarquons pour une très jolie promenade de deux heures en barque. Après notre charmante ballade, nous allons visiter les temples des Xe et XIe siècle dédiés aux rois Dinh et Le dans cette ancienne capitale du Vietnam. Une journée chargée de découvertes sur laquelle nous nous endormons comme des anges le soir venu. Car le lendemain, un paysage des plus extraordinaires nous attendait : La Baie d’Halong ! Et là, on ne rigole plus ! Après 4 heures de voiture, nous embarquons à midi sur notre jonque traditionnelle privée, avec 9 autres personnes, pour une croisière inoubliable.

 

pc230020.jpg

 

Avec nous sur le bateau, le hasard a voulu qu’il n’y ait que des expatriés : une famille franco-britannique qui vivait à Hong Kong, un Français de notre âge installé à Singapour avec ses parents venus lui rendre visite, et un couple d’Anglais qui vivait en Corée. Le départ est donné. Et alors que nous nous enfonçons lentement au milieu des impressionnantes formations rocheuses qui découpent l’horizon, nous dégustons de délicieux poissons, crabes et autres crevettes grillées. Le bonheur doit vraiment ressembler à cela. Après le déjeuner et la découverte des îles Reu, et autres montagnes englouties pourtant des noms aussi évocateurs que Rocher du Chien, du Brûle-parfum, du Combat de coq, nous amarrons pour aller visiter l’incroyable et immense grotte Sung Sot.

 

pc230018.jpgpc240050.jpgpc240082.jpg

Puis, route vers la plage Ti Top au pied de l’un des pitons aux allures fantomatiques. 400 interminables marches plus tard que nous gravissons non sans peine, nous atteignons le belvédère où nous attend une vue éblouissante sur la baie, ses 1500 km2 et ses 3000 îles et îlots.

 

pc230023.jpgpc230035.jpgpc230014.jpg

 

Les yeux emplis par ce sublime spectacle, nous retournons au bateau pour déguster un délicieux repas et s’endormir enrichit par tant de beauté, au milieu d’une ville de lumières que forment les jonques regroupées au beau milieu de ce morceau de mer unique. Le réveil fut tout aussi impressionnant. Nous voilà repartis à la découverte de la baie et de ses secrets comme, entre autres, le paisible tunnel de Luon. Malheureusement, cette magnifique croisière touche à sa fin, et après le déjeuner, nous débarquons pour reprendre la route vers Hanoi. Nous sommes cependant contents de retrouver notre hôtel de charme, surtout qu’un excellent repas nous attend en ce 24 décembre. Comme il nous reste un peu de temps à notre arrivée avant le dîner, nous décidons d’aller acheter des cadeaux de Noël, ce que nous n’avions pas eu le temps de faire à Jakarta. Nous entrons chez un antiquaire chacun à notre tour afin que l’autre ne voit pas son présent. De retour « chez nous », chacun revêt ses plus beaux habits avant de descendre au restaurant du Green Mango. Le repas fut, sincèrement, bien au-delà de nos espérances, et probablement l’un des meilleurs que nous aillons mangé de nos vies ! Et quant aux cadeaux, et ben, on ne s’est pas privé. Mais pour les voir, il faudra venir chez nous en Indonésie ;-) Bref, ce voyage qui n’avait pas vraiment commencé comme nous l’espérions, se révélait bien plus incroyable encore que dans nos rêves. Et, il ne s’agit là que des premiers jours. Mais pour connaître la suite de nos aventures, il va falloir patienter encore un peu, pas trop, c’est promis ! En attendant, vous pouvez reprendre une activité normale ;-)

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres